De l’assurance au sport : il n’est jamais trop tard pour changer de voie !

Nathan Wattebled, 21 ans, a pendant longtemps hésité à ce qu’il voulait faire dans la vie. Le sport était pour lui inaccessible. Pourtant, aujourd’hui il est apprenant à Rennes School of Sports, en alternance dans son club de basket, à Plougastel.

Nathan Wattebled, 21 ans, a pendant longtemps hésité à ce qu’il voulait faire dans la vie. Le sport était pour lui inaccessible. Pourtant, aujourd’hui il est apprenant à Rennes School of Sports, en alternance dans son club de basket, à Plougastel.

Comment l’aventure Rennes School of Sports a-t-elle commencé ? 

Alors que j’étais en terminale ES je ne savais pas trop quoi faire. Je cherchais une formation professionnelle pour me mettre directement dans le bain du travail. Certaines de mes connaissances me disaient que le milieu de l’assurance était bien et je me suis lancé en BTS Assurance. Suite à ça, je me suis lancé pendant un an en licence banque, en alternance. J’ai intégré une banque et au bout de deux mois, j’ai eu le déclic de me dire que ce n’était pas du tout fait pour moi ! Depuis petit je voulais travailler dans le sport et surtout le basket mais je n’avais jamais eu la possibilité de le faire et puis à mes yeux, c’était impossible. J’idéalisais le sport, je ne pensais pas qu’on pouvait faire un autre métier qu’entraineur ! Je n’avais pas encore connaissance de tous les métiers qu’offraient ce milieu et lorsque j’ai vu le nombre d’emplois, de demandes, je me suis lancé. J’ai passé le concours pour intégrer la 4e année Sports, Events et Communication et j’ai été pris. J’y suis désormais depuis septembre.  

Comment s’est développée cette passion pour le basket et la communication ? 

Je suis quasiment né avec un ballon ! Depuis l’âge de 4 ans, je pratique le basket, j’adore ça. Depuis plusieurs années, je suis dans le club de Plougastel en Bretagne. Je suis attiré par le collectif et l’esprit d’équipe. Dans le club, nous avons la passion du basket et des objectifs communs et je trouve ça beau. J’ai toujours fait d’autres sports en parallèle mais c’était toujours le basket qui restait et puis j’étais meilleur aussi ! Quant à la communication je l’ai découverte au fil du temps. Lors du premier confinement, je m’occupais de la page Instagram de mon club alors que je n’y connaissais rien mais j’aimais ça. Je postais des contenus sur les réseaux et puis cet été on a organisé un tournoi, qui a bien marché, et j’étais en charge de son organisation. Dès cet instant-là, je me suis dit lance-toi !  

Tu t’es lancé chez Rennes School of Sports et tu as trouvé ton alternance, dans ton club de basket… 

Ça été un peu difficile pour moi de changer de voie car n’ayant aucune expérience dans la communication et l’événementiel du sport, j’ai eu dix refus lors de mes candidatures pour l’alternance. Mon club a cru en moi et a créé un poste pour moi. Ils avaient remarqué que j’étais volontaire et que j’aimais ce que je faisais. Depuis le mois de septembre, je m’occupe de la communication entre les licenciés et le club, je fais attention à ce que les infos soient bien transmises, je créé des contenus pour les réseaux sociaux et actuellement je suis en pleine création de la plaquette commerciale pour démarcher les partenaires, pour les futurs événements. Je pense que j’ai trouvé l’alternance idéale pour commencer dans le domaine. J’apprends tout en pratiquant et c’est comme ça qu’on évolue. L’année prochaine je changerais sûrement d’alternance pour découvrir autre chose et surtout me spécialiser. 

Qu’est-ce que Rennes School of Sports et le club de Plougastel t’apportent ? 

A l’école, j’apprends pleins de nouvelles choses… le management, le marketing, la communication, l’audiovisuel et tout ça sur un milieu que j’aime, le sport. C’est plus intéressant d’aller en cours et puis le fait d’être en alternance c’est professionnalisant. On est pris en charge par des intervenants qui ont une expérience dans le domaine et on les écoute plus facilement. Le rythme quatre jours en entreprise et un jour à l’école est super, on est plus en immersion dans le milieu professionnel. Grâce à cette formation, j’ai appris de nouvelles choses alors que ça fait seulement deux mois que je suis là-bas. Je me rends compte que lorsque je tenais le compte Instagram de mon club je n’étais pas du tout professionnel. Maintenant, j’ai du temps pour le faire, je cherche de nouvelles choses…  

Qu’est-ce que tu conseilles à un étudiant, qui comme toi, souhaite changer de voie et évoluer dans le milieu du sport ? 

Déjà, je recommande l’alternance. Grâce à elle, on apprend à être apte sur le marché du travail. Le terrain est l’idéal pour apprendre, évoluer et se rendre compte des choses, si par exemple, une voie est faite pour nous ou non. Avec mes trois années en assurance et banque, j’ai le sentiment d’avoir perdu mon temps et c’est pour ça que je conseille aux étudiants, qui sont passionnés par un domaine, de foncer tout simplement ! Si vous voulez faire quelque chose, n’hésitez pas, ne perdez pas votre temps et donnez tout dans vos études, vous serez satisfait de ce que vous accomplissez.  

Comment imagines-tu ton avenir ? 

Pour le moment je suis ma formation à Rennes School of Sports avec mon alternance et à la fin de mon contrat l’année prochaine, je continuerais en 5e année pour atteindre mon objectif : être directeur sportif. Ce serait l’aboutissement de ces années de galère ! Pour cette 5e année, je me dis que je pourrais bouger ailleurs car je suis en Bretagne depuis très longtemps et j’aimerais découvrir une autre ville, un autre club. Idéalement, je souhaiterais travailler dans un club de basket mais je m’intéresse à tous les sports, que ce soit le football ou le tennis. Si je devais travailler dans un club de basket français, ce serait Monaco, Villeurbanne ou Paris, mais à voir si la vie parisienne me correspond ! Mais je trouve ces clubs intéressants au niveau marketing et communication. Ils font des choses sympas. Je garde en tête d’autres horizons, un peu plus idéalistes : les Etats-Unis. C’est le pays du basket ! Travailler dans un club de NBA, pfff ce serait mon rêve !